Moi, maman avec le sentiment d’abandon

Papa, Maman
novembre 6, 2017
La douleur d’une mère
novembre 6, 2017

L’envahissement de sentiment d’abandon me hante de jour en jour,
Et j’en souffre en silence, si je n’avais pas Dieu dans mon cœur,
Je me laisserais aller, par ce manque d’amour s’agrandissant toujours
Pourquoi faut –il que nos enfants nous oublient, faisant pleurer nos cœursCe grand sentiment d’abandon, me poursuit sans relâche jour et nuit
Mon cœur saigne, il souffre tant, cela atteint mon moral chaque jour
Je pense à mes enfants sans cesse ainsi qu’à mes petits enfants chéris
J’aimerais les tenir dans mes bras, les embrasser leur offrir mon amour

Pouvoir leur apporter mon savoir, offrir mes expériences, oui afin surtout de les guider
Dans leur vie, pour éviter les pièges de la vie, qui peuvent hélas nuire à leur bonheur
Comme éviter les chagrins qui rongent nos cœurs, qui rendent triste et amer à volonté
Pouvoir chaque jour comme toutes mamans, partager leurs joies, comme leurs douleurs

Mais malheureusement, cela ne peut se faire, tant que mes enfants ne l’accepteront pas,
Je sais que j’ai commis des erreurs, étant comme beaucoup, mal adroite et imparfaite
Je n’ai pas sue me faire comprendre, m’exprimer sans blesser qui que ce sois, et voilà
Qu’ils me repoussent et me rejettent, sans voir la peine, la souffrance que je vie, en faite

Ils ont oubliaient que j’ai toujours été prés d’eux durant les dures moments de leur vie
Que je les ais soutenu, oui que j’étais toujours présente quant ils avaient besoin de moi
Que je ne veux que leur bonheur, que je désire les voir heureux tout au long de leur vie
Et si je vous ai blessé, je vous demande pardon, n’oubliez pas, je vous aime, ça va de soi

Je pense vous avoir fait durant votre vie, plus de bien que de mal, même si dernièrement
Cela n’a pas était le top, je sais que je vous ai blessé, comme mis en colère involontairement
Mais n’oubliez pas, que je ne suis pas parfaite, que l’erreur est humaine malheureusement
Cela n’empêche pas que mon amour pour chacun de vous et grand et le sera constamment.